Le Forum des Editions Parchemins & Traverses

Drama free !
Nous sommes le Sam 18 Nov 2017 07:25

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Jeu 25 Mar 2010 06:14 
Hors ligne
Pipistrelle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 24 Jan 2010 21:55
Messages: 89
Je n'ai pas vu le film. Et malgré mon affection pour Tim Burton, et malgré mon affection par Johnny Depp, je n'ai pas l'intention de le voir.
Apparement, les scénaristes ont allègrement mélangé Alice au pays des merveilles et De l’autre côté du miroir et ce qu’Alice y trouva.
Bon, le procédé est apparement passé dans les moeurs, quant bien même je le trouve misérable. J'aime beaucoup Burton, j'aime beaucoup Johnny Depp, mais la bande annonce du film me faisait craindre le pire. Les critiques que j'en ai lues n'ont faire que confirmer ma crainte.
Les récits de Lewis Carroll étaient basés sur l'illogisme du rêve, où foisonnaient jeux de mots, non-sens, parallogismes et duplicité des personnages... Comme dans un rêve ou un cauchemar. Alternativement drôle et anxiogène.
Le problème (peut-être est-ce du à la production Walt Disney ?) c'est que le Pays des "Merveilles" (Mêlé à celui du Miroir, étonnant, non ?) semble être devenu pour le grand écran (et en 3D, s'il vous plaît) une espèce d'univers de fantasy traditionnel à la Seigneur des Anneaux ou, plutôt, à la Monde de Narnia. Mais bordel, on ne veut pas d'un monde cohérent !
Alors, si j'ai bien compris, Alice, qui est devenue une grande fifille, va devoir combattre la Reine Rouge, sortie tout droit de son miroir, pour faire triompher la Reine Blanche !
Ben franchement... Je préfère encore le dessin animé original de Walt Disney.

_________________
Il existe d'innombrables façons d'avoir tort, et seulement 333 d'avoir raison.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Jeu 25 Mar 2010 09:15 
Hors ligne
Banane
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 7 Mai 2008 09:12
Messages: 1118
Localisation: Coconut Island
chadiran a écrit:
Mais bordel, on ne veut pas d'un monde cohérent !
Alors, si j'ai bien compris, Alice, qui est devenue une grande fifille, va devoir combattre la Reine Rouge, sortie tout droit de son miroir, pour faire triompher la Reine Blanche !
Difficile, pourtant, de plaider le devoir d'incohérence pour De l’autre côté du miroir et ce qu’Alice y trouva alors que la trame de ce récit est celle d'une partie d'échec.
Dans ce roman, Lewis Carroll a revêtu des atours de l'onirisme un enchaînement d'une logique et d'une rigueur extrême.
Je n'en dirais, évidemment, pas autant de in Wonderland.

Mais si le film (que je n'ai pas vu) s'appuie sur De l’autre côté du miroir... le boulot d'Alice est effectivement de combattre la Reine Rouge en finissant protée en Reine Blanche.
C'est un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse...

_________________
What we want is a story that begins with an earthquake and works its way up to a climax.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Jeu 25 Mar 2010 09:16 
Hors ligne
Pangolin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Juil 2008 10:10
Messages: 490
J'irai le voir car le Petit est tenté depuis que je lui ai fait découvrir le chat du Cheshire apparu dans Farmville 8)
Si j'y pense, je viendrai dire ce que j'en pense...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Mar 30 Mar 2010 09:25 
Hors ligne
Pangolin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Juil 2008 10:10
Messages: 490
Finalement, les enfants y sont allés avec leur papa... et, a priori, ils ont bien aimé tous les deux (un ado et un enfant, donc, pour répondre à Chadiran sur la différence de perception entre ces deux âges).
Chais pas si j'irai, mais peut-être bien, par curiosité...

Par contre, je voulais acheter le DVD du Disney, mais c'est cher même d'occasion :'-(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Mar 30 Mar 2010 23:55 
Hors ligne
Pipistrelle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 24 Jan 2010 21:55
Messages: 89
Sybille a écrit:
Par contre, je voulais acheter le DVD du Disney, mais c'est cher même d'occasion :'-(

Bon, tout dépend de ce qu'on appelle "cher", évidemment, mais je l'ai trouvé à 10 euros dans une petite boutique. (Et j'ai trouvé, personnellement, que ce n'était pas trop cher payer pour ce petit chef-d'oeuvre... Cela dit, je dois ajouter que de toute façon, une grande partie de mon maigre budget est consacrée à l'achat de DVD.) :veuzelol:

_________________
Il existe d'innombrables façons d'avoir tort, et seulement 333 d'avoir raison.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Jeu 1 Avr 2010 11:05 
Hors ligne
Escherichia Coli
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 12 Mar 2010 15:02
Messages: 16
Localisation: Super-Hérault
Voilà, j'ai vu le film de Burton, je vais donc pouvoir apporter ma petite pierre au débat qui ne manquera pas de faire rage en ces lieux comme ailleurs. Première chose, je n'aborderai pas l'éternel sujet "bonne ou mauvaise adaptation", et ce pour deux raisons:

1/ Quelle que soit l'adaptation, celle-ci sera toujours sacrilège, et donc horriblement mauvaise, aux yeux de ceux qui se définissent comme fans.

2/ Je n'ai jamais rien lu de Lewis Carroll, et tout ce que je savais de l'univers d’Alice avant de voir ce film tenait grosso modo à "lapin blanc en retard, soldats en cartes à jouer, méchante reine qui coupe des têtes, chat qui parle". Sans doute de vieilles réminiscences de la version Disney, hypothétiquement visionnée il y a une vingtaine d'années.

J'ai cru comprendre que ce film avait suscité pas mal de déception dans la communauté geek, notoirement acquise à la cause burtonnienne. Normal: ce n'est finalement que du Narnia un chouïa plus ambitieux et créatif. Mais un chouïa seulement. On sent tout du long que le réalisateur s'est retenu, pas forcément sur le côté visuel, mais sur tout ce qui aurait pu donner un peu de profondeur à l'ensemble. Sauf que c'est un Disney, détail qu'auront sans doute oublié ceux qui attendaient un "vrai" Burton.

Au départ, il était question d'y aller avec ma nièce de neuf ans, mais l'identité du réalisateur nous a fait reculer: Tim Burton, c'est sombre et morbide, ce n'est pas pour les petits, n'est-ce pas? Si bien qu'à nous voir dans la salle entourés de gosses, on s'est dit: "dans une demi-heure, on va les entendre chialer, les pauvres choux". Résultat: pas du tout. Ces gamins se sont certainement régalés tout du long. Mis à part [spoiler] un œil arraché et des têtes coupées [/spoiler], il n'y a vraiment pas de quoi fouetter un chat du Cheshire. Tout y est très lisse, propret, j’ai même envie de dire gentillet. De quoi décevoir tous ceux – et j'en faisais partie, bien entendu – qui attendaient du sombre et du morbide.

De même, le fait de faire revenir une Alice adulte au pays des merveilles aurait pu amener une profondeur au scénario. En fait, non: Alice a dix-neuf ans, mais elle pourrait tout aussi bien en avoir treize, ou huit. Ce n'est qu'une enfant envoyée dans un monde imaginaire, comme dans une vulgaire adaptation de CS Lewis ou de Philip Pullman. Rien à voir par exemple avec "Hook", dans lequel le conflit entre un héros adulte et un monde enfantin est à la fois le moteur et le sel de l'intrigue. Dommage.

Un peu dans le même ordre d'idées, on pourra regretter un enchaînement rapide, trop rapide, des péripéties. Je sais que l'attention des plus petits ne peut être conservée durant 1h45 qu'à ce prix, mais en tant que spectateur adulte, le fait de ne pas avoir la possibilité de s'attarder sur les différentes personnalités est assez frustrant.

Reste un aspect visuel très réussi, bien qu'après trois films en 3D je ne sois pas encore convaincu de l'intérêt du procédé. Mais c'est peut-être dû à mes yeux pourris, qui me donnent souvent une impression de flou bordélique plus que de véritable relief. Bref. Contrairement à ce que craint Chadiran, on n'a pas tout à fait droit à un univers de fantasy traditionnel à la Tolkien ou Narnia – d'où mon "un chouïa plus créatif que Narnia". En fait, en voyant ce film, j'ai plusieurs fois songé que c'est vers ce genre d'inventivité que devrait tendre la fantasy, au lieu de se contenter le plus souvent de nous resservir des moyen-âges édulcorés. Mais c'est un autre débat.

Pour résumer, je ne suis pas franchement déçu puisque je n'attendais rien de particulier de ce film. C'est même un bon divertissement. En revanche, je comprends qu'il ait frustré les habitués du web SFFF… Sauf si ceux-ci ont des enfants, des neveux ou ce genre de petites créatures. Car dans ce dernier cas, ils peuvent aller le voir en sachant qu'il plaira au moins à ceux-là.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Lun 5 Avr 2010 11:13 
Hors ligne
Holothurie
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 4 Oct 2008 18:06
Messages: 213
J'pense qu'on pouvait difficilement attendre un chef d'oeuvre d'un film dont l'idée d'origine est " Disney, Burton et Caroll sont sur un bateau..." Caroll noyé, Burton rame, et Disney guide la barque confiant: Alice, il a déjà donné.

Et ç'aurait pu être bien pire. Pas mal d'amis en parlaient comme de la déception du siècle. De mon côté je m'attendais pas à grand chose.

Mais je l'ai trouvé suffisamment distrayant et esthétique pour pas regretter le prix de ma place.

La couleur est annoncé de suite niveau scénario, avec cette histoire de prophétie. On sait qu'il y'a pas grand chose à en attendre du coup. L'attention se focalise ailleurs.

Les acteurs brillent pas franchement, les dialogues donnent pas vraiment matière à... mais ils ne sombrent pas non plus.

Côté technique ça a paru vieillot à certains. Si ce n'est quelque soucis d'échelles ( on fait gaffe à ce genre de trucs après avoir vu Avatar) pas franchement détonnant, moi j'ai trouvé ça plutôt agréable et bien foutu.

Et dans ce que j'ai aimé : les décors, les costumes, de chouettes petits détails...

En allant au cinéma j'ai croisé quelques familles de gosses que j'ai à l'école, qui m'ont fait de grand gestes malgré mes tentatives pour me cacher derrière les bac de pop corn. Donc j'ai demandé aux gosses ensuite ce qu'ils ont pensé du film. La moitié ont beaucoup aimé, l'autre partageait un peu mon avis : sympa sans plus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Lun 5 Avr 2010 17:49 
Hors ligne
Klapoutcheewoc
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 8 Mai 2008 10:40
Messages: 442
Je l'ai vu, et j'ai beaucoup, beaucoup aimé.

Et je suis un fan de Lewis Carroll.

Très, très fort, ce qu'a fait Tim Burton. Il détourne le sens du livre. Ce n'est plus : "Qu'est-ce qu'être un enfant (dans le monde des adultes) ?" Mais : "Qu'est-ce qu'être une femme dans la société victorienne ?" et, surtout, "Qu'est-ce qu'être un rêveur dans une société dirigée par une logique exclusivement capitaliste ?"

Sa réponse à la dernière question en fait donc un film de Tim Burton sur Tim Burton.

Pas le temps de développer plus. Pourtant, y a matière.

T'façon, je vais aller le revoir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Mer 7 Avr 2010 10:51 
Hors ligne
Pangolin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 29 Juil 2008 10:10
Messages: 490
Vu hier aprem, en compagnie d'Aymeric (10 ans) qui l'avait déjà vu.
C'était sympa, le propos (la femme dans une société victorienne) est plutôt agréable.
Ce n'est pas le genre de films dont je raffole car l'imaginaire ne me correspond pas, mais ça se laisse regarder.

Par contre, comme Oliv, je ne vois pas bien l'intérêt de la 3D, sinon de me vendre plus cher ma place de ciné.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Mer 7 Avr 2010 22:48 
Hors ligne
Pipistrelle
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 24 Jan 2010 21:55
Messages: 89
Sybille a écrit:
Par contre, comme Oliv, je ne vois pas bien l'intérêt de la 3D, sinon de me vendre plus cher ma place de ciné.

Ouais... C'est un peu un gadget, sympa, mais bon... Au départ, c'est destiné à relancer la consommation de films en salles, vu que l'écran télé est a priori incapable de reproduire ce genre d'effet. Mais l'industrie du porno s'en occupe.

_________________
Il existe d'innombrables façons d'avoir tort, et seulement 333 d'avoir raison.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Jeu 8 Avr 2010 08:59 
Hors ligne
Kiwi
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 23 Déc 2009 09:35
Messages: 327
Localisation: Parisie orientale
chadiran a écrit:
Au départ, c'est destiné à relancer la consommation de films en salles, vu que l'écran télé est a priori incapable de reproduire ce genre d'effet.

Les premières télés 3D sortent cette année.
Dans cinq ans peut-être, ce sera un équipement standard sur tous les nouveaux téléviseurs.
Dans dix ans, celui qui ne sera pas passé à la téloche 3D sera un vieux ringard.

En d'autres termes, mon charmant mari, qui a réussi à m'extorquer un "oui" pour l'achat de deux énormes téléviseurs LCD en l'espace de moins d'un an, ne va pas tarder à revenir à la charge pour passer à la nouvelle génération.

_________________
Vous ne m'avez pas vue.
Ou peut-être que si.

(avatar par Red Scharlach)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les aventures d'Alice, par Tim Burton
MessagePosté: Jeu 8 Avr 2010 21:52 
Hors ligne
Klapoutcheewoc
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 8 Mai 2008 10:40
Messages: 442
Sybille a écrit:
Par contre, comme Oliv, je ne vois pas bien l'intérêt de la 3D, sinon de me vendre plus cher ma place de ciné.
Pareil. Honteux. Et en plus, pas au point, le sous-titrage en 3D...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com