Le Forum des Editions Parchemins & Traverses

Drama free !
Nous sommes le Ven 24 Nov 2017 01:08

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Autre jeu vidéo : Mass Effect
MessagePosté: Mar 9 Fév 2010 14:23 
Hors ligne
Emeu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 5 Sep 2008 13:15
Messages: 676
Je viens de finir Mass Effect 2 de façon un peu psychopathe (50 heures de jeu au compteur - sans compter chargements et multiples répétitions des passages pour voir tous les résultats possibles selon les réactions - et je l'ai commencé vendredi soir à minuit).

Je venais de faire le 1er Mass Effect la semaine précédente. Paske des gens en disaient plutôt du bien et que le 2 avait l'air encore plus mieux.

Vrai que Mass Effect premier du nom a des qualités indéniables. Jeu de rôle / action (tir à la 3e personne) dans un univers de space opera à la Babylon 5 / Star Trek, avec ambiance très militariste.

Le jeu a comme arguments le système d'action stratégique (on dirige une escouade et on doit gérer 2 accompagnateurs à l'IA sous acides tout le temps), l'intrigue pleine de mystères SF qui se déroulent petit à petit, les nombreux dialogues interactifs permettant de déterminer la psychologie du perso principal (customisé, homme ou femme, mais avec toujours la même identité : Commander Shepard) et les relations roleplay avec les personnages recrutés.
Et en thème principal de fond : saurez-vous faire les sacrifices nécessaires pour sauver la galaxie d'une destruction assurée ?

En gros, c'est le pré-Dragon Age Origins, mais en action et SF (même studio de développement, c'est pas juste une ressemblance vague) plutôt que stratégie et fantasy.

Il est plein de poncifs de SF qui commence un peu à vieillir, des fonds parfois un peu limites dans les choix des dialogues (avec quelques répliques un peu dirigistes alors qu'on est censé vraiment choisir ses opinions... Cela dit, c'est roleplay de jouer un perso avec des tabous difficiles à outrepasser), le level design est très répétitif et assez claustrophobe, ce qui est un peu paradoxal dans un jeu où l'on possède un vaisseau spatial et où on peut se déplacer dans toute la galaxie.

Mais il est pas mal du tout. Certes, intrigue clichée, mais un rythme très bien géré et des révélations distillées petit à petit qui maintiennent toujours l'intérêt et la surprise.
Les dialogues sont très bien écrits et excessivement bien joués par des doubleurs qui sont pas des manchots. Y a du vrai acteur hollywoodien qui sait ce qu'il fait derrière la moitié des persos importants.

Les personnages à recruter sont pas tous très intéressants. Déjà, y en a pas beaucoup (6), plusieurs sont un peu trop réchauffés, tout particulièrement les humains avec qui on peut avoir une romance (hétérosexuelle). Y a une romance xenophile possible aussi avec une extra terrestre d'une race monosexuée (Des nanas bleues. Très sexyes.) qui peut être lesbienne. Mais pour les gayphiles, rien à se mettre sous la dent (c'est pas grave pour moi, je joue encore une fille o_O). Mais quelques autres personnages se développent avec un certain plaisir au travers des quelques dialogues de camaraderie à réaliser entre deux missions.

Le système d'"alignement" n'est pas bon/mauvais, car on est forcément un héros. Il oscille à la place entre Parangon / Renegade (en VO. En VF, renegade est traduit par "Pragmatique"), c'est à dire entre être diplomate et être expéditif, en gros. Malgré des poncifs un peu trop fréquents ("aidez moi à m'en sortir ou vous n'aurez pas d'xp !"), pas mal de missions proposent des fins dures qui peuvent se justifier... Cela dit, moi j'y ai jamais vu l'idée de "la fin justifie les moyens" mais plutôt une façon de roleplayer du racisme ou de l'agressivité gratuite (ce qui est pas mal en soit, mais pas l'idée du "pragmatisme").
Et plutôt qu'être un seul niveau sur un axe, il s'agit de 2 barres qui se remplissent petit à petit. On peut donc être très parangon et aussi très renegade, si on s'est débrouillé pour équilibrer plein d'actions. Le score de chaque "alignement" débloque certaines répliques à des moments clés, en gros pour la négociation (soit tendre, soit musclée).

Bon, je l'ai fini en appréciant pas mal (même si ma version crackée était horriblement instable et plantait en gros une fois par heure) mais sans le trouver exceptionnel du fait de trop d'inégalités. Cela dit, je me suis bien laissé prendre à l'histoire qui est très bien menée jusqu'au bout, à mon personnage majoritairement sympa mais à qui faut pas péter les ovaires, aux persos principaux, aux enjeux, aux races extra terrestres...


Et donc j'ai commencé Mass Effect 2, dont les critiques de partout sont ultra dithyrambiques. Premier argument : importer son perso de Mass Effect 1, avec TOUTES les conséquences des choix de toutes les missions.
Et donc nous voilà à nouveau dans les bottes de Shepard pour une nouvelle histoire. A nous le Normandy, vaisseau prototype furtif qui a la classe, à nous l'équipage hybride auquel on s'est attaché, à nous...

ET TOUT EXPLOSE DANS LES 30 PREMIERES SECONDES ET NE SE CALME QUE 50 HEURES DE JEU PLUS TARD.

Mass Effect 2 est. Une. Tuerie. Génial. Il met 15 années lumière dans la gueule de son prédécesseur.

Qu'est-ce qui change ? TOUT !
Le gameplay action garde les mêmes bases, mais est affiné au possible. Moins d'options possibles (systèmes d'xp simplifié), mais un rythme endiablé et des possibilités stratégiques qui changent totalement la façon de jouer selon la classe de personnage (changeable au début de ME2 même avec un perso importé, vu que le gameplay change les développeurs ont préféré laisser la possibilité au joueur de s'adapter). Les copains du squad sont moins des abrutis, l'utilisation de leurs pouvoirs peut être mise en raccourci facilement en début de mission pour ne pas avoir à passer la moitié de chaque combat en pause active. Tout explose de partout, on court de barricade en barricade paske les coups font putain de mal (enfin sauf moi paske je suis Vanguard donc je fonce sur l'ennemi, c'est la classe qui veut ça).
Beaucoup plus d'action que dans le 1er, mais vraiment un plaisir à jouer j'ai trouvé. Entre bourrinage et stratégie, l'équilibre est vraiment jouissif.

Et puis il est plus beau, forcément. Le personnage garde la même tête configurée avec l'outil assez sympa de ME1, mais on sent les polygones en plus, l'animation moins raide.

Et puis. Il y a l'histoire.

C'était mignon Mass Effect 1, avec ses persos plutôt loyal-bon à quelques exceptions près (un chaotique neutre et un chaotique bon, en gros). C'était sympa d'être un militaire, puis un "jedi" aux droits presque illimités, d'agir dans le système pour sauver la galaxie une première fois.
Mais vala, il y a comme toujours une facette moins connue à l'univers. Et Mass Effect 2 nous permet d'explorer le côté obscur de la galaxie.

ME2, c'est à ME1 ce que les chroniques de Riddick sont à Star Wars (mais avec la qualité en plus). D'ailleurs, Riddick aurait pas dépareillé dans les personnages que l'on doit recruter et dont le recrutement constitue la majeure partie du jeu. Les gentils petits scouts du 1er jeu sont remplacés par des personnages vraiment vraiment développés, tous tordus et uniques chacun à sa façon.
Déjà, ils sont beaucoup plus nombreux : dix possibles (+1 avec un DLC, mais il compte pas), avec quelques transfuges du 1er jeu et beaucoup d'inédits. Chacun aura 2 missions spécifiques : la première consiste à le recruter. La suivante consistera à gagner sa loyauté en lui permettant d'accomplir quelque chose qui compte pour lui.
Et toutes ces missions, à quelques rares exceptions, sont passionnantes de bout en bout, avec une moralité grise et des vrais choix moraux qui font mal parfois. Les dialogues offerts avec ces persos sont tous passionnants et chacun se développe avec une sensibilité personnelle et des thèmes forts. Charismatiques, adorables ou détestables, avec toujours un fond de tragédie qui sera vécue différemment.
La moitié pourrait avoir son propre film à la limite XD

Et rien que pour ces persos dont on a envie de tomber amoureux (à ce propos, les romances proposées sont plus riches et variées... Mais y a toujours pas d'amour gay possible o_O), le jeu gagne ses galons d'oeuvre de SF de haut niveau. Alors oui, ensuite le fond de l'histoire est assez classique, quand on tombe dans le space op avec des anciennes races qui ont créé de la super technologie à laquelle personne panne que dalle maintenant, on finit par retrouver des trucs déjà connus.

Cette qualité d'écriture se retrouve aussi chez la plupart des PNJs rencontrés. Et je n'ose même pas parler de notre nouveau chef, qui représente l'essence même du jeu. The Illusive Man (doublé par Martin Sheen quand même), un type détestable au possible mais charismatique comme pas possible, et surtout indispensable pour notre mission.

Et l'autre point très très fort de l'écriture, c'est qu'ils nous ont pas menti : les conséquences des actions de Mass Effect 1 sont omniprésentes dans ME2. Les informations qui passent à la radio parleront en partie des actions présentes, mais aussi de ce qu'il est advenu des lieux fréquentés auparavant. L'on croise de nombreuses personnes - si on ne les a pas tués - et on apprend s'ils s'en sont sortis ou ce qu'ils sont devenus. Et si on joue le jeu, on ressentira toujours un petit pincement au coeur en apprenant une mauvaise nouvelle ; et un sourire quand on voit qu'on a bien fait de faire confiance à quelqu'un.
Et bien sûr, plein de nouvelles missions dont les conséquences seront omniprésentes dans Mass Effect 3, qui concluera la trilogie d'ici quelques années.
Argh ! Mais comment attendre tout ce temps ?
A moins de refaire le jeu encore une dizaine de fois pour voir comment ça fait de se comporter différemment, de ne pas recruter les mêmes personnes, de moins bien me préparer pour la mission suicide finale. Tant de choix, tant de conséquences...

Ah oui, tout le jeu mène crescendo à un final ultra burné et épique. Et même si on a tout débloqué et boosté, il reste des choix stratégiques à faire. Et des mauvais choix (enfin, faut pas être malin) peuvent encore provoquer des tragédies.

Bon j'avoue, je suis un peu déçu de la mission finale. Je l'aurais souhaitée plus longue et plus pleine de choix moraux déchirants. Faut croire que je me suis trop bien préparé.

Bref, ça donne envie de se remettre à la fanfic XD


(Et j'ai fait exprès de le finir très très vite pour pouvoir me mettre au plus tôt à mes lectures. Donc c'est pas ne pas être sérieux : au contraire ! :D )


Et sinon, y a quelqu'un qui y a joué ? :)

_________________
Ultimate P&T ?
Ca ne marchera jamais !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Autre jeu vidéo : Mass Effect
MessagePosté: Mar 9 Fév 2010 21:53 
Hors ligne
Holothurie
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 2 Sep 2008 18:14
Messages: 221
Non, mais j'ai fait le premier il y a pas longtemps (avec en gros le même perso que toi, visiblement, en plus), et j'avais bien aimé (alors que Dragon Age, beuh... m'a gonflé en très peu de temps.) Mais même en version légale patchée à fond, ça plantait tout le temps.

Je ferai le 2 d'ici un ou deux ans, je pense… j'ai une moyenne d'un jeu tous les deux ans (le précédent était Neverwinter Nights.)

_________________
> /dev/null


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com